FRagot

À propos de BBM

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent BBM a créé 20 entrées de blog.

Philippe Jaenada, Sans preuve et sans aveu

En librairie dès le 12 octobre 2022
Sur un même dossier où n’apparaissent ni preuve ni aveu, un homme de soixante-six ans, après avoir été acquitté en première instance, vient d’être condamné en appel à quinze ans de prison et, du même coup, rayé du monde des vivants. Que l’on « croie » cet homme innocent ou non n’a aucun intérêt : une justice sérieuse et digne, honnête, n’avait simplement pas le droit de l’empêcher de poursuivre librement sa vie, sans raison valable, en faisant mine de s’appuyer sur un dossier qui ne contient que du vide trouble, des inepties, des tricheries.

Par |2022-09-19T18:01:03+02:0026 août 2022|À paraître, Littérature|0 commentaire

Arthur Nesnidal, La mécanique du singe

En librairie dès le 5 octobre 2022
Silencieux et docile, Marcel n’a jamais eu, de toute sa vie, d’autres horizons que les murs de son usine. L’usine est assassine. Elle brutalise, humilie, écrase, dégrade, mutile. Dans ce roman singulier, à la fois cruel et tendre, Arthur Nesnidal utilise tous les styles d’écriture, de la prose au calligramme en passant par les formes les plus diverses de l’expression poétique et théâtrale pour expri-mer la solitude effrayante à laquelle sont condamnés cer-tains de nos contemporains.

Par |2022-08-27T09:11:52+02:0026 août 2022|À paraître, Littérature|0 commentaire

Jocelyne Porcher / Corine Pelluchon, Pour l’amour des bêtes

En librairie dès le 12 octobre 2022
La question animale attise les passions, mais au fond pourquoi ? Certes, la condamnation de l’exploitation industrielle des animaux dans des conditions insoutenables est partagée par un grand nombre, et au premier chef par Jocelyne Porcher et Corine Pelluchon, qui mènent à cet égard une critique sans appel du capitalisme. Pourtant, au nom de l’amour des bêtes, elles s’opposent radicalement.

Par |2022-08-27T09:12:02+02:0026 août 2022|À paraître, Essais|0 commentaire

Yasmina Khadra, Les Vertueux

Algérie, 1914. Yacine Chéraga n’avait jamais quitté son douar lorsqu’il est envoyé en France se battre contre les « Boches ». De retour au pays après la guerre, d’autres aventures incroyables l’attendent. Traqué, malmené par le sort, il n’aura, pour faire face à l’adversité, que la pureté de son amour et son indéfectible humanité. Un roman majeur dans l’œuvre de Yasmina Khadra et une plongée surprenante dans l’Algérie de l’entre-deux-guerres.

Par |2022-09-06T11:01:34+02:004 mai 2022|Mialet-Barrault, Yasmina Khadra|1 Commentaire

Chantal Delsol et Myriam Revault d’Allonnes, Ainsi meurt la démocratie

Démocratie. Le mot court sur toutes les bouches, se jette au visage de l’adversaire à l’occasion des débats les plus insignifiants. L’exigence démocratique s’est enlisée et perdue dans les jeux politiciens, l’indifférence des paresses citoyennes, l’hostilité de ceux qui souhaitent sa disparition. Si le mot est vidé de son sens, la chose peut-elle encore survivre ?

Par |2022-05-26T08:14:05+02:0015 février 2022|À la une, DISPUTATIO|2 Commentaires

Benjamin Planchon, Le Domaine des Douves

En revenant au domaine des Douves, Clovis est bien décidé à n’y rester que le temps de régler la succession de sa grand-mère, morte tragiquement dans l’incendie de sa maison. Mais nul ne revient impunément sur les lieux de sa jeunesse.

Par |2022-03-16T11:16:31+01:0014 février 2022|À la une, Mialet-Barrault|0 commentaire

Danièle Saint-Bois, Elle leur dira dans la prairie

Quelle heure est-il ? Ils ont dit treize heures. Dans huit heures exactement. Exactement je n’en sais rien. Exactement ce serait à la seconde près. Au millième de seconde près. Tous ces mots que l’on emploie par facilité, alors qu’on ne sait rien ! On suppose, on certifie, on croit que… quelle fumisterie ces mots-là.

Par |2022-03-16T11:10:13+01:0014 février 2022|Mialet-Barrault|1 Commentaire

Jean TEULÉ, Azincourt par temps de pluie

Azincourt, un joli nom de village, le vague souvenir d’une bataille perdue. Ce 25 octobre 1415, il pleut dru sur l’Artois. Quelques milliers de soldats anglais qui ne songent qu’à rentrer chez eux se retrouvent pris au piège par des Français en surnombre.

Par |2022-02-15T18:16:59+01:007 novembre 2021|Jean Teulé, Mialet-Barrault|0 commentaire
Aller en haut