À propos de BBM

Cet auteur n'a pas encore renseigné de détails.
Jusqu'à présent BBM a créé 17 entrées de blog.

Yasmina Khadra, Les Vertueux

En 1914, rien ne permet au jeune Yacine d’espérer autre chose que le sort misérable qu’a toujours connu sa famille. Et pourtant, Gaïd Brahim, le maître sans partage de la région, le choisit pour aller se battre en France à la place de son fils ; les honneurs reviendront au fils et le caïd offrira en échange au jeune homme, une ferme, de l’argent et une épouse.

Par |2022-05-05T17:05:53+02:004 mai 2022|À paraître|0 commentaire

Chantal Delsol et Myriam Revault d’Allonnes, Ainsi meurt la démocratie

Démocratie. Le mot court sur toutes les bouches, se jette au visage de l’adversaire à l’occasion des débats les plus insignifiants. L’exigence démocratique s’est enlisée et perdue dans les jeux politiciens, l’indifférence des paresses citoyennes, l’hostilité de ceux qui souhaitent sa disparition. Si le mot est vidé de son sens, la chose peut-elle encore survivre ?

Par |2022-03-16T11:15:06+01:0015 février 2022|À la une, DISPUTATIO|2 Commentaires

Benjamin Planchon, Le Domaine des Douves

En revenant au domaine des Douves, Clovis est bien décidé à n’y rester que le temps de régler la succession de sa grand-mère, morte tragiquement dans l’incendie de sa maison. Mais nul ne revient impunément sur les lieux de sa jeunesse.

Par |2022-03-16T11:16:31+01:0014 février 2022|À la une, Mialet-Barrault|0 commentaire

Danièle Saint-Bois, Elle leur dira dans la prairie

Quelle heure est-il ? Ils ont dit treize heures. Dans huit heures exactement. Exactement je n’en sais rien. Exactement ce serait à la seconde près. Au millième de seconde près. Tous ces mots que l’on emploie par facilité, alors qu’on ne sait rien ! On suppose, on certifie, on croit que… quelle fumisterie ces mots-là.

Par |2022-03-16T11:10:13+01:0014 février 2022|Mialet-Barrault|1 Commentaire

Jean TEULÉ, Azincourt par temps de pluie

Azincourt, un joli nom de village, le vague souvenir d’une bataille perdue. Ce 25 octobre 1415, il pleut dru sur l’Artois. Quelques milliers de soldats anglais qui ne songent qu’à rentrer chez eux se retrouvent pris au piège par des Français en surnombre.

Par |2022-02-15T18:16:59+01:007 novembre 2021|Jean Teulé, Mialet-Barrault|0 commentaire

Frédéric PERROT, Cette nuit qui m’a donné le jour

Étienne est dévasté par la mort de son père. Un père qui était un exemple pour lui et formait avec sa mère un couple modèle. Depuis trente ans, le jeune homme n'a jamais douté de leur amour réciproque ni de leur fidélité. C'est même le socle des rares certitudes sur lequel il tente de construire sa vie.
Et pourtant.

Par |2022-03-08T11:20:45+01:007 novembre 2021|Frédéric Perrot, Mialet-Barrault|0 commentaire

Gilles PIALOUX, Comme un léger tremblement

D’un naturel joyeux, poétique et inventif, Philippe a toujours su jouir de la beauté des êtres et des choses. En pleine force de l’âge, la maladie de Charcot le crucifie, neutralise un à un ses muscles et le soumet à la paralysie totale. Lucide quant aux conséquences à court termes de cette maladie incurable, Philippe refuse de renoncer aux plaisirs d’exister et va continuer, quatre années durant, de vivre comme un esprit libre.

Par |2022-03-08T11:14:06+01:007 novembre 2021|Mialet-Barrault|0 commentaire

Jacques.A Bertrand, Dernier cri avec post-scriptum

Une déambulation souriante au milieu des êtres et des choses.
La véritable élégance ne connait pas les modes. Le dernier cri est celui que vous inventerez demain, au hasard de votre humeur et de votre fantaisie. Chargé d’émotions contradictoires, il jouera sur des tonalités dissonantes et ce bruit léger pourtant grave vous fera venir aux lèvres sourires et sanglots. Rares sont les écrivains qui savent dire ces choses. Jacques A. Bertrand est de ceux-là. Dans ce recueil de textes où s’expriment tout son talent et sa liberté d’esprit, il vous invite à le suivre dans une déambulation souriante au milieu des êtres et des choses.

Par |2022-03-08T10:43:06+01:0016 août 2021|Mialet-Barrault|0 commentaire
Aller en haut